Les articles

260 articles

Nos experts vous donnent des conseils et des astuces pour bien utiliser et entretenir les appareils de votre foyer.

Diffuseurs d'huiles essentielles : les problématiques qui peuvent être rencontrées

Au cas où votre diffuseur d’huiles essentielles viendrait à dysfonctionner, découvrez quelques solutions et astuces pour divers types de diffuseurs. En prime, nous vous prodiguons des conseils pour garder tout le bénéfice de votre appareil. Absence de fonctionnement Si vous constatez que votre diffuseur d’ambiance ne remplit pas son rôle, voici ce à quoi il faudrait prêter attention. Assurez-vous que votre appareil est utilisé selon les instructions du fabricant. Pour les modèles concernés, veillez à bien incorporer l’eau avant d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles sans quoi, il n’y aura pas de production de brume parfumée. Attention toutefois, lors du remplissage, à ne pas dépasser le niveau maximal d’eau car l’appareil risque de ne pas se mettre en route. A contrario, pour les appareils qui fonctionnent sans eau, veillez à respecter les dosages préconisés dans la notice et à ne pas ajouter quel qu’autre liquide. Si votre diffuseur d’ambiance était en cours de fonctionnement mais s’est soudainement arrêté, il se peut qu’un minuteur ait été programmé sur l’appareil et soit arrivé à terme. Il est également possible que cet arrêt soit le signe d’un manque d’eau dans le réservoir. Tout devrait revenir dans l’ordre après avoir fait l’appoint. Le diffuseur peut également cesser de fonctionner en fonction des options avancées proposées par l’appareil. Sur certains modèles, la diffusion d’huiles essentielles est stoppée dès que de l’obscurité est détectée dans la pièce afin de respecter votre sommeil. Absence d’odeur Vous trouvez peut-être que votre diffuseur ne libère aucun parfum. Cela peut s’expliquer de diverses manières, sans qu’il s’agisse d’une panne de votre équipement. Les huiles essentielles utilisées peuvent être en cause. En effet, toutes ne se valent pas. Il convient avant tout de vérifier qu’elles sont bien adaptées à l’aromathérapie. De plus, il possible que certaines huiles soient de qualité médiocre, ce qui peut avoir un impact sur l’odeur. La température et le taux d’humidité peuvent aussi avoir une incidence sur la manière dont les odeurs se diffusent dans une pièce. Une température ambiante trop basse et/ou une atmosphère saturée en humidité peuvent altérer la perception des odeurs. Enfin, sachez que le nez – ou plutôt le cerveau – a tendance à s’habituer aux odeurs. Par conséquent, il pourra vous sembler, à tort, que le parfum exhalé par votre diffuseur est totalement inexistant. C’est pour cela que beaucoup de diffuseurs ont un fonctionnement intermittent, évitant ainsi une accoutumance aux odeurs de vos huiles essentielles préférées. Recommandations d’usage Voici quelques conseils qui vous aideront à profiter de votre diffuseur d’huiles essentielles. Pour prolonger la durée de vie de votre appareil, ne négligez pas son entretien. Pour les modèles équipés d’une petite plaque ultrasonique, nettoyez délicatement cette dernière à l’aide d’un coton tige. Si votre modèle fonctionne grâce à de l’eau et que vous ne comptez pas l’utiliser pendant une longue période, videz entièrement le réservoir pour éviter que de l’eau stagnante ne favorise l’apparition de microorganisme qui seraient libérés dans l’air à la prochaine utilisation. Pensez également à effectuer un rapide nettoyage lorsque vous changez d’huile essentielle. En parlant de cela, lorsque vous essayez une huile pour la première fois, utilisez-la en petite quantité, histoire de savoir si ce parfum vous plaît. Pour finir, si vous possédez des animaux de compagnie, pensez à ventiler les espaces où le diffuseur d’huiles essentielles est en fonctionnement. Prenez aussi garde à certaines essences qui peuvent leur être nocives.

Déshumidificateurs : nos conseils pour rester au sec en préservant son appareil

Pour profiter pleinement des bienfais qu’offre un déshumidificateur, aucun détail ne doit être laissé au hasard. Nous vous donnons les meilleurs conseils pour vous aider à combattre l’excès d’humidité tout en évitant à votre appareil de rencontrer des ennuis. Soigner l’environnement d’utilisation L’un des meilleurs moyens de permettre à son déshumidificateur de remplir correctement son rôle est de prêter une attention particulière à ces quelques éléments d’ordre extérieurs qui peuvent néanmoins impacter les performances de l’appareil. Température de la pièce Les déshumidificateurs ont une fenêtre de fonctionnement généralement comprise entre 15°C et 30°C. Bien que les modèles les mieux lotis puissent fonctionner dans une fourchette plus large, des difficultés peuvent être rencontrées dès lors que la température ambiante passe sous la barre des 15°C. Du fait de la conception des déshumidificateurs, le circuit interne peut commencer à geler avant même que la température atteigne 0°C. Par conséquent, il est important de faire en sorte qu’il ne fasse pas trop frais dans la pièce où le déshumidificateur est utilisé. C'est pour cela que certains modèles disposent d’une fonction de dégel qui permet à l’appareil de gérer de manière autonome le processus de dégivrage. Bien placer l’appareil Le placement du déshumidificateur a aussi son importance. Il faut impérativement laisser suffisamment d’espace pour que l’air puisse bien être acheminé jusqu’à l’appareil. Il est recommandé de laisser environ 50 cm entre l’entrée d’air du déshumidificateur et un mur (ou un rideau, un meuble ou tout autre obstacle). Le déshumidificateur se place de préférence au centre de la pièce ou bien près de la source d’humidité le cas échéant. En ce qui concerne l’utilisation de la fonction de sèche-linge, lorsque la sortie d’air est orientée vers les vêtements, il vaut mieux offrir un minimum de recul au déshumidificateur afin que le souffle du ventilateur soit diffusé sur une plus large surface. Limiter les flux d’air extérieurs Le fait de laisser les portes et les fenêtres ouvertes peut gêner le travail du déshumidificateur. D’une part les courants d’air ont tendance à perturber le flux d’air. D’autre part, l’air provenant de l’extérieur peut créer un apport d’humidité supplémentaire, ce qui rend moins efficace l’action du déshumidificateur. Soigner l’appareil L’entretien d’un déshumidificateur ne doit pas être négligé car le manque de soin apporté à l’appareil peut directement se faire ressentir sur les performances. Il ne s'agit pas forcément d'opérations compliquées mais plutôt en des gestes simples. Il est important de nettoyer le filtre selon les préconisations du fabricant. Certains signes peuvent indiquer une obstruction du filtre comme un bruit de fonctionnement excessif ou une déshumidification insuffisante de l’air. Pour y remédier, munissez-vous d’un aspirateur et commencez par vous débarrasser de la poussière qui a pu s’accumuler au niveau de la grille d’entrée d’air. Ouvrez ensuite l’appareil pour accéder au filtre et passez, là aussi, un coup d’aspirateur sur sa surface. Si vous y avez accès, n’hésitez pas à dépoussiérer aussi le capteur d’humidité pour éviter qu’il ne transmette de informations erronées à cause de l’accumulation de poussière. Eviter les dégâts d’eau Si vous remarquez que le réservoir a besoin d’être souvent vidé, provoquant par la même occasion l’arrêt fréquent de votre déshumidificateur, cela peut signifier que l’appareil se trouve à proximité d’un élément produisant de l’humidité (une cuisinière par exemple) ou que le taux d’humidité cible est trop bas (le déshumidificateur aura davantage à travailler pour atteindre 40% d’humidité relative que pour atteindre 55%). Si vous avez opté pour le drainage continu, n’oubliez pas de vérifier régulièrement que le tuyau d’évacuation est correctement positionné. Il faut que l’eau puisse naturellement être emportée vers l’extrémité du tuyau grâce à la gravité. Si tel n’est pas le cas, l’eau de condensation risque de ne plus être acheminée jusqu’au bout ce qui peut occasionner un refoulage vers l’intérieur du déshumidificateur. Veillez aussi à ce que rien n'obstrue le tuyau.

Humidificateurs : les explications aux dysfonctionnements fréquents

Pour ne plus être pris au dépourvu en cas de problème avec son humidificateur, nous vous proposons de jeter un œil aux causes des dysfonctionnements qui se produisent le plus souvent tout en donnant des solutions pour y faire face. Le sol est mouillé autour de l’humidificateur S’il vous est déjà arrivé de retrouver une flaque au pied de votre humidificateur, vous vous êtes sans doute demandé comment c’est arrivé. Evidemment, on pense en premier lieu à une fuite. Il est effectivement possible que le réservoir présente un défaut ou qu’une fissure ait eu lieu après un choc. Mais il est possible que le problème provienne d’un détail insoupçonné. En effet, si l’appareil est en fonctionnement – qui plus est à forte puissance – dans une pièce où la température est basse, alors il en résulte la formation de condensation. En cas d’utilisation dans un endroit où il fait plutôt froid, diminuez la puissance de l’humidificateur et/ou rapprochez-le d’une source de chaleur. L’humidificateur n’humidifie pas assez Si vous avez le sentiment que votre humidificateur ne rempli pas suffisamment bien son rôle, commencez par vérifier si les entrées d’air du produit sont suffisamment dégagées. Il suffit que l’appareil repose sur une surface de type moquette, tapis ou napperon pour que cela puisse avoir un impact sur la circulation de l’air pour les modèles dont les entrées d'air se trouvent sur le dessous. Pensez également à régulièrement vérifier que de la poussière ne bouche pas les aérations. Si votre humidificateur vous semble peu efficace, cela est parfois dû aux caractéristiques de l’appareil. Certains modèles ne permettent pas d’atteindre un taux d’humidité supérieur à 50% du fait de leur conception. Les plus performants peuvent atteindre des niveaux d’humidité supérieurs. Il faut néanmoins mettre cela en perspective avec la surface de la pièce. Si la superficie à traiter est trop grande, les résultats observés seront minimes. Au cas où l’humidificateur s’avérerait être en difficulté, simplifiez-lui la tâche en limitant toute ventilation extérieure. Fermez ainsi les portes et les fenêtres pour permettre une action plus efficace. Enfin, ne négligez pas l’entretien de l’humidificateur. Si les filtres ne sont pas régulièrement contrôlés et nettoyés, des baisses de performances peuvent se remarquer. Prêtez aussi attention à la formation de tartre qui conduit à une altération de la production de brume pour les modèles qui sont équipés de cette fonction. Procédez donc au détartrage selon les préconisations détaillées par le fabricant dans la notice. L’humidificateur affiche un niveau d’humidité anormal En y jetant un œil, vous avez peut-être remarqué que votre humidificateur affiche un niveau d’humidité qui semble anormalement haut. Cela est probablement dû au fait que l’appareil est utilisé à forte puissance dans un espace relativement restreint. De fait, les valeurs peuvent être faussées. Pour rétablir rapidement le bon fonctionnement de l’appareil, passez un coup de sèche-cheveux au niveau de l’hygrostat. Si le problème persiste ou que vous rencontrez un problème différent, il est toujours possible de se procurer un hygromètre pour vérifier le taux d’humidité relative de la pièce pour vérifier s’il y a ou non un véritable décalage entre la valeur cible et la valeur réelle. En cas de différence importante, il sera sans doute nécessaire d’envisager la réparation de l’appareil.

Gazinière : les infos utiles en cas de problèmes de flammes

Un brûleur un peu récalcitrant ou une flamme qui ne s’allume pas correctement peuvent avoir des répercussions sur vos cuissons, de quoi créer une cassure avec votre table à gaz ou votre gazinière. Voici des solutions à quelques problèmes courants, histoire de raviver la flamme entre votre dispositif de cuisson et vous. Flamme jaune : pourquoi se produit-elle et que faire pour la corriger ? Pour la cuisson au gaz, rien n’est laissé au hasard. Afin que la combustion soit la plus efficace possible, tout est fait pour optimiser l’apport d’oxygène au combustible (le butane ou le propane) et c’est ce qui confère à la flamme sa couleur bleue. En revanche, dès lors que la flamme vire au jaune, c’est le signe que la combustion est incomplète. Il est heureusement possible d’y remédier grâce à un réglage du débit d’air. La plupart du temps, ce réglage se fait en serrant ou en desserrant la vis de réglage du ralenti qui se situe au niveau du robinet. L’apparition d’une flamme jaune peut également être consécutive à un changement d’injecteur mal réalisé. Pour éviter que cela n’arrive, il est indispensable de bien vérifier que les dimensions de l’injecteur sont adéquates par rapport à votre plaque gaz. Il est tout à fait possible de réaliser ces opérations soi-même mais si vous ne vous sentez pas l’âme de faire ces manipulations, faites appel au service après-vente de Darty. Flamme trop grande ou trop molle Si vous constatez des défauts de flammes qui se manifestent par une puissance élevée ou au contraire insuffisante, il y a de fortes chances pour que là aussi le mélange gaz/air se fasse mal. Une fois de plus, un simple réglage permettra de venir à bout du problème. Toutefois, dans le cas où la flamme est trop molle, il est utile de jeter un œil à l’injecteur pour vérifier s’il n’est pas bouché à cause de résidus de graisse de cuisson. L’étincelle d’allumage fonctionne en permanence L’étincelle n’est censée s’allumer qu’au moment où vous mettez en route l’un des foyers de la gazinière. En revanche, s’il se met tout le temps en marche, le problème peut avoir plusieurs causes. Il peut s’agir d’un défaut du bouton de contrôle : dans ce cas, un changement de la manette de sélection résoudra le problème. Il peut aussi s’agir d’un court-circuit du contact de l’interrupteur suite à un écoulement de liquide pendant la cuisson. Pas la moindre flamme S’il semble que l’un des brûleurs ne fonctionne plus, après avoir vérifié qu’il n’y a pas de problème avec l’installation de gaz, prêtez attention au chapeau et à la couronne pour confirmer qu’ils sont en bonne position et que l’ensemble du brûleur ne comporte pas de trace d’eau (après un nettoyage par exemple). Si malgré tout il n’y a pas de flamme, il se pourrait que le fautif soit la bougie d’allumage. Dans le meilleur cas, il sera possible d’y remédier en nettoyant la bougie mais s’il s’agit effectivement d’une panne, le remplacement est nécessaire. L’alternative possible consiste à vous servir d’un autre foyer en attendant. Dans le cas où tous les foyers de votre cuisinière sont touchés, il est fort probable que le problème provienne du répartiteur et qu’il faille donc le changer. Cela dit, il reste possible de continuer à utiliser cuisinière en la débranchant de la prise de courant et en l’allumant manuellement (grâce à un allume-gaz ou à des allumettes). Lors de toute manipulation poussée avec votre appareil de cuisson, prenez soin de couper l’arrivée de gaz et de débrancher l’appareil ou de couper l’électricité au tableau électrique.

Ces choses à savoir quand on utilise une machine à soda

Qu’on débute avec une machine à soda ou qu’on en possède une de longue date, voici des astuces pour profiter pleinement de son appareil à bulles et tout en évitant les problèmes qui peuvent lui survenir. Obtenir une boisson la plus réussie possible Pour que votre eau pétillante faite maison soit la plus savoureuse possible, il existe quelques astuces. La première est d’utiliser de l’eau fraîche lorsque vous utilisez votre machine à soda. Certes, votre boisson sera plus désaltérante grâce à de l’eau tout droit sortie du réfrigérateur mais le principal avantage est que le dioxyde de carbone est mieux absorbé dans de l’eau froide que dans de l’eau chaude. Cela permet de générer de meilleures bulles qui durent plus longtemps. Il est bien entendu possible d’agrémenter votre breuvage mais cela doit impérativement avoir lieu après que l’eau ait été gazéifiée. Vous pouvez alors aromatiser votre boisson avec des sirops, des concentrés de boissons du commerce ou des fruits en morceaux. Pour vous rafraichir encore plus, vous pouvez mettre des glaçons, à condition de les incorporer dans un verre individuel et non pas dans la bouteille. Prendre soin de la bouteille La règle principale concernant les bouteilles de machine à soda, c’est qu’en termes de nettoyage, il faut scrupuleusement respecter les consignes qui sont données par le fabricant. En effet, la plupart des bouteilles ne sont pas lavables au lave-vaisselle car la température élevée d’un cycle pourrait déformer le goulot de la bouteille. Il en résulterait des problèmes comme une mauvaise adhérence entre la bouteille et la machine qui mènerait à des fuites de gaz par exemple. Pour le lavage, privilégiez donc un détergent doux et une éponge non abrasive. Rincez abondamment puis laissez sécher. Bon à savoir : si une bouteille non destinée à être placée au lave-vaisselle l’est quand même et qu’elle subit des dommages, cela n’est pas pris en charge dans la garantie. Il est possible d’alterner plusieurs bouteilles, tant qu’elles sont compatibles avec votre machine. Prudence toutefois si vous utilisez une bouteille plus petite que votre bouteille normale : pour éviter tout risque de débordement, il faudra actionner la commande de gaz moins de fois ou moins longtemps. En ce qui concerne le remplacement des bouteilles, il est recommandé après12 à 36 mois d’utilisation (cela dépend de votre modèle) ou avant la date indiquée. Au-delà d’une certaine durée d’utilisation, les bouteilles peuvent souffrir de défauts esthétiques et même se fragiliser, occasionnant par exemple des fuites. Que faire en cas de problème avec une machine à eau gazeuse ? Certaines choses inhabituelles peuvent se produire avec votre machine à soda. Tous les cas de figure ne sont pas forcément gravissimes mais il est tout de même nécessaire d’y prêter attention. L’eau déborde de la bouteille ? C’est certainement parce que le niveau d’eau maximal a été dépassé. Il ne reste alors plus suffisamment de place au moment où le gaz est introduit. La solution est de réduire le niveau d’eau. Si votre machine est équipée d’un écran et que ce dernier n’indique pas la bonne valeur de gaz restant, il faut tout simplement réinitialiser l’appareil en maintenant le bouton dédié pendant quelques secondes. Cette procédure est à réaliser chaque fois que vous changez votre cylindre de gaz. Comme vu un peu plus haut, le fait d’utiliser de l’eau froide améliore la qualité des bulles. En revanche, utiliser de l’eau trop froide peut entraîner la formation de glace au moment de la gazéification. Si vous vous retrouvez dans cette situation, la solution est de raccourcir la durée de chaque pression que vous exercez sur le bouton ou sur le levier. En revanche, si vous constatez la présence de glace ou d’eau sur la cartouche de CO2, c’est probablement le signe qu’il faut en changer le joint. Au cas où un échappement de gaz serait audible, vérifiez que la cartouche est correctement installée dans son emplacement. Si le bruit persiste, il faudra dans ce cas aussi procéder à un remplacement du joint. Si vous rencontrez tout autre problème avec votre appareil à soda, apportez-le au pôle Services de votre magasin Darty le plus proche en vue d’un diagnostic.

Les détails à ne pas négliger avec un aspirateur robot

Pour tirer entièrement parti de votre aspirateur robot et éviter qu’il ne rencontre des problèmes, nous vous proposons quelques conseils qui pourraient vous être utiles pour toute la durée de vie de votre appareil. Penser à connecter l’aspirateur robot à son application Ce qui confère à un aspirateur robot ses capacités si avancées, c’est la manière dont la partie logicielle est conçue. Pour en profiter au maximum, il est indispensable d’avoir recours à une application. Plus qu’un simple gadget, il s’agit d’un élément crucial qui assure le bon fonctionnement de l’appareil : si l’aspirateur n’est pas connecté à l’application, certains dysfonctionnements peuvent avoir lieu. A titre d’exemple, pour certains modèles équipés d’une fonction lavage, l’eau ne s’écoulera pas en cas d’absence de connexion. Vérifier que la station de charge est bien en état de marche Pour éviter que la batterie de l’aspirateur robot se retrouve à plat, mieux vaut veiller à ce que la station de charge soit opérationnelle. Si vous avez tendance à débrancher la base de chargement, pensez à bien la raccorder au bout de quelques temps car même. En effet, même si le robot n’est pas utilisé, sa batterie se vide à petit feu et cela peut affecter l’autonomie lors du prochain cycle d’aspiration. Si vous avez la chance de posséder un appareil dont la base est équipée d'un interrupteur, vous avez encore moins de contraintes puisqu'il suffit d'appuyer sur un bouton. Préparer les meilleures conditions pour le passage de l’aspirateur robot Pour que votre robot puisse mener sa tâche avec succès, il est nécessaire de lui préparer le terrain en enlevant le maximum d’objets qui pourraient représenter des obstacles à son déplacement. Ainsi, pensez à bien ranger les chaises, à bien ranger les câbles qui peuvent traîner mais aussi à ouvrir les portes si l’aspirateur doit accéder à différentes pièces. Il faudra aussi veiller à ce qu’il y ait assez de lumière là où l’aspirateur doit passer car en cas de faible luminosité, le robot pourrait avoir du mal à discerner son environnement. En revanche, pas d’inquiétude à avoir si votre aspirateur est équipé de lasers : même dans l’obscurité, il sera capable de se déplacer. Il y a un autre détail apparemment anodin qui peut perturber le travail de certains aspirateurs robots : la présence d’éléments de couleur noire au sol. En effet, si votre revêtement arbore des nuances sombres, les capteurs anti-chute de certains aspirateurs auront tendance à considérer cela comme du vide. De fait, les sections considérées à tort comme dangereuses ne seront pas traitées. Nettoyer l’aspirateur robot Certes, votre aspirateur rempli très bien son rôle en gardant votre maison propre mais lui aussi a besoin d’un brin de toilette. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’un aspirateur bien entretenu est un aspirateur plus efficace. En conséquence, il est préférable de vider le réservoir après chaque utilisation (sauf si votre robot s’en charge tout seul) histoire que la poussière ne s’accumule pas au point de réduire la puissance d’aspiration. Autre point d’attention : les roues. Elles ont tendance à accumuler la poussière et les cheveux. Procédez donc à une vérification de temps en temps. Les différentes brosses ne sont pas non plus en reste. Il faudra contrôler régulièrement que rien ne vient perturber le travail de celle située sous le robot et remplacer la brosse latérale après quelques mois d’utilisation. Le même principe s’applique aux mini serpillères si votre aspirateur en est pourvu. Enfin, ne négligez pas l’entretien des capteurs de l’appareil (y compris la caméra). Sachant que ce sont ces composants qui lui servent d’yeux, l’aspirateur peut rencontrer des difficultés à se déplacer correctement en cas d’obstruction, Un simple chiffon microfibre fait l’affaire pour le nettoyage. Savoir quoi faire en cas de problème Dans diverses situations, il existe des solutions aux problèmes d’aspirateurs robots fréquents. Etant donné qu’un certain nombre de problèmes sont d’origine logicielle, une mise à jour est un bon moyen de corriger ce qui ne tourne pas rond. Il peut s’agir d’une mise à jour de l’application aussi bien qu’une mise à jour de l’aspirateur. En général, tout se fait de manière automatique mais si cela n’est pas le cas, n’hésitez pas à procéder à une vérification manuelle. Si aucune mise à jour ne vous est proposée ou que celle que vous avez installée n’a pas réglé le problème, la réinitialisation permettra sans doute de tout remettre en ordre. Cela dit, vous aurez probablement à reconfigurer un certain nombre de paramètres et de préférences. Dans le cas où le défaut persiste, il est nécessaire que l’appareil soit envoyé en réparation. Tout le nécessaire pourra alors être fait pour votre aspirateur robot, qu’il s’agisse d’une recalibration des capteurs ou d'un changement de pièce.

A l'aide, mon four est en panne

#four#disjoncter#efficace#reglage#heure

Un four qui ne cuit plus suffisamment bien ou qui tombe en rade juste avant le dîner du réveillon ? Pour pouvoir faire face à ce genre de situations, nous vous proposons quelques solutions pratiques qui peuvent vous être utiles. Mon four fait disjoncter Lorsqu’un four disjoncte, c’est souvent à cause d’une résistance. Une résistance, ce n’est rien d’autre qu’un filament traversé par de l’électricité afin de produire de la chaleur. Pour accroître le rayonnement de cette chaleur, ce filament électrique est entouré d’une enveloppe en céramique. En temps normal, les filaments et la céramique ne sont pas en contact. Lorsque les filaments et la couverture en céramique se touchent, il y a 2 cas de figures possibles : soit le four se remet à fonctionner après une nouvelle tentative, soit la disjonction est systématique lorsque l’on essaye de relancer le four. Mon four fait disjoncter mais se remet à fonctionner Si votre four a l’air de se remettre en route après un nouvel essai, c’est sans doute que le filament d’une des résistances ne touche pas tout le temps la partie en céramique. Il faudra rapidement envisager l’intervention d’un technicien pour remplacer les pièces nécessaires mais pendant ce temps, vous pouvez tout de même utiliser votre four grâce à une astuce. Il suffit d’essayer différents programmes de cuisson. Avec un four à chaleur tournante par exemple, s’il s’avère que c’est la résistance circulaire qui est hors-service, il est alors possible d’opter pour des programmes qui n'utilisent que les résistances du haut et du bas. Mon four fait disjoncter en permanence Lorsque le four disjoncte à chaque fois qu’il est lancé, cela peut être le signe qu’un court-circuit a lieu car le filament et l’enveloppe en céramique se touchent en permanence. Dans ce cas, une intervention à domicile est indispensable pour procéder à une réparation. Mon four ne chauffe plus Il arrive parfois que le four semble être en parfait état de marche mais une fois la cuisson lancée, rien ne se passe (et évidemment on ne s’en rend pas compte tout de suite). Mon four fonctionne mais ne produit plus de chaleur Lorsque vous remarquez que votre four ne chauffe plus correctement, le premier réflexe qui peut être salvateur est simplement de faire un reset électrique. Le simple fait d’éteindre et de rallumer le four peut remettre les choses dans l’ordre. Attendez environ une quinzaine de minutes après avoir avant de remettre le courant. Une fois le reset électrique effectué, pensez à régler l’heure sur le bandeau de commande. Mon four ne chauffe plus et n’affiche pas la bonne heure Si la minuterie n’a pas été réglée ou qu’à la suite d’un orage les plombs ont sauté et que des traits (ou des chiffres clignotants) s’affichent sur l’écran du four, alors il ne chauffera pas. Il faut impérativement que le réglage de l’heure soit effectué pour que le four soit pleinement fonctionnel. Cependant, il n’est pas nécessaire qu’il s’agisse de l’heure exacte. L’essentiel est seulement qu’une heure ait été paramétrée et validée. Mon four électrique cuit mon bien Certains détails peuvent faire la différence, et c’est notamment le cas au moment de la cuisson. Si jamais vous constatez que la cuisson par le bas est moins efficace, vérifiez que vous n’avez pas oublié votre lèchefrite dans le four. Bien qu’elle s’avère pratique pour la préparation de plats dont la cuisson génère des écoulements de graisses, elle peut constituer un obstacle dans d'autres cas. La chaleur générée par la résistance du bas est alors en partie emmagasinée par la lèchefrite et dans le même temps, cette résistance est victime de surchauffe. Dès lors que votre préparation ne nécessite pas le recueil de résidus liquides de cuisson, pensez à retirer la lèchefrite. Même son de cloche lorsque vous êtes sur le point de lancer une pyrolyse. Mon four à gaz est moins efficace Sur les cuisinières équipées d’un four à gaz, le problème sera presque l'inverse. Il faudra sans doute avoir un peu plus recours à la lèchefrite pour éviter au maximum les écoulements de graisses. Dans le cas contraire, les jus de cuissons risqueront de tomber directement au niveau de la rampe d’injection. A force, une partie des injecteurs se retrouvera encrassée et dans l’incapacité de s’allumer. En conséquence, le four perdra en capacité de chauffe. Si vous rencontrez ce problème avec votre gazinière, il est utile de procéder au nettoyage des injecteurs. Si vous rencontrez des difficultés avec votre four, faites appel au service après-vente Darty au 0 978 970 970 (coût d’un appel local) pour bénéficier d’une aide à distance ou d'une réparation à domicile.

Que faire en cas de fuite de lave-linge ?

#lave-linge#fuite#précautions#problème

C'est un désagrément classique qui cause bien des maux de tête. Une fuite d'eau sur un lave-linge peut avoir des causes inattendues. C'est ce que nous vous proposons de voir à travers cet article. Circuit d’arrivée d’eau : le concentrateur de problèmes Par circuit d’arrivée d’eau, on entend les 2 parties distinctes que sont le robinet d’arrivée d’eau et le tuyau d’arrivée d’eau raccordé à la machine à laver. Avant de procéder aux vérifications suivantes, débranchez votre lave-linge ou coupez le disjoncteur s'il s'agit d’un lave-linge encastrable. Pour déterminer l’origine de la fuite, passez la main le long du tuyau pour vérifier qu’il n’y ait pas de suintement d’eau. Faites de même avec le robinet pour s’assurer que de l’eau ne coule pas. Voici une astuce pouvant rendre plus facile la détection : placez un essuie-tout au niveau du robinet et voyez s’il est sec ou mouillé. Il convient aussi de jeter un coup d’œil à l’environnement direct de la machine à laver. La fuite est possiblement causée non pas par le lave-linge mais pas le lave-vaisselle se trouvant à proximité par exemple. Il est également possible que la fuite d’eau soit consécutive à un problème de plomberie. Tiroir à lessive : le fautif insoupçonné Cela ne saute pas aux yeux mais le tiroir à lessive peut aussi être en cause lorsque vous retrouver une flaque d’eau inexpliquée aux pieds de votre lave-linge. Comment est-ce possible ? Les résidus de lessive peuvent finir par colmater la durite servant à distribuer la lessive. Par conséquent, le niveau d’eau dans la boîte à produits augmente jusqu’à déborder et couler sur la façade de votre lave-linge hublot. Si vous avez recours à de la lessive liquide ou de la lessive en poudre, n’oubliez pas de nettoyer le tiroir à lessive de temps en temps pour éviter qu’il ne s’encrasse et pour prolonger la durée de vie de votre lave-linge. Pour sortir le tiroir de son logement, appuyez sur la languette bleue qui se trouve au centre puis tirez doucement le tiroir vers vous. Ensuite, vérifiez au fond de la cavité pour voir si la durite n’est pas colmatée. Si un bouchon de lessive s'est formé, utilisez de l'eau bouillante pour le dissoudre rapidement. Autre problème pouvant être rencontré avec le tiroir à lessive : le calcaire. Dans les régions où l’eau est particulièrement dure, le calcaire peut finir par boucher partiellement les orifices du distributeur d'eau. Dès lors, les jets d’eau peuvent être projetés de travers et ruisseler contre la paroi du tiroir à lessive. Pour résoudre le souci, nettoyez les orifices avec une brosse à dents et un produit anti-calcaire. Tuyau d’évacuation : prêtez-y attention Il y a quelques précautions à prendre avec le tuyau d’évacuation. Il doit être placé à une certaine hauteur par rapport à la machine à laver tout en n’étant pas trop enfoncé dans la canalisation. Si tel est le cas, le tuyau prend de la place dans la canalisation d’évacuation et l’eau finit par déborder. C’est un peu comme si vous tentiez d’empiler un gobelet par-dessus un autre gobelet rempli d’eau. Le débordement peut aussi avoir lieu si par malchance, le lave-linge et le lave-vaisselle fonctionnent simultanément et que pour les 2 programmes, la vidange a lieu au même moment. Un goulot d’étranglement se créé et l’excès d’eau est refoulé. Bon à savoir : Un moyen de déterminer le moment où a lieu une fuite consiste à lancer un cycle court et à rester à proximité du lave-linge pour constater si cela se produit en début de cycle, en plein lavage ou au moment de la vidange . Toutefois, cette technique a ses limites car sur les cycles de très courte durée, une quantité moindre d’eau est utilisée, ce qui peut occulter en partie le problème. Que faire après avoir trouvé le problème avec son lave-linge ? Si vous pensez avoir trouvé l’origine du problème mais que vous avez besoin d’assistance, vous pouvez déclarer facilement votre panne en ligne. Il vous suffira de décrire les symptômes que vous rencontrez, d’y joindre des photos et/ou vidéos pour apporter plus de précision, et de choisir le créneau de votre choix pour qu’un conseiller Darty vous appelle pour préparer l’intervention à domicile. Dans le cas où vous auriez besoin d’un service de plomberie, vous pouvez faire appel aux artisans de MesBonsPros dont les interventions sont incluses en illimité dans le cadre de l’abonnement Maison Relax proposé par Darty.

Quel est le problème avec mon lave-vaisselle ?

#fuite#consomme#bruit#lave-vaisselle

Dans le cas où votre lave-vaisselle ne fonctionnerait plus très bien, nous vous donnons des explications en quelques lignes pour les principaux symptômes. Cela peut aussi vous aider à éviter de commettre des erreurs qui seraient dommageables pour votre appareil. Mon lave-vaisselle fait du bruit Un lave-vaisselle qui fait un bruit excessif peut facilement s’expliquer. Le plus souvent, il ne s’agit pas d’un problème grave. Lorsqu’un lave-vaisselle fait du bruit en tournant, c’est généralement à cause d’une mauvaise disposition de la vaisselle à l’intérieur. L’impact de l’eau projetée contre certaines surfaces, comme le revêtement d’une casserole, peut conduire à un bruit intermittent. Si en revanche le bruit a lieu en continu, cela peut être le signe que le bras de lavage est bloqué contre la porte ou contre un ustensile. Si le lave-vaisselle fait du bruit pendant la vidange, c’est potentiellement à cause d’un corps étranger bloqué dans la pompe de vidange. Enfin, s’il y a un bruit anormal même quand le lave-vaisselle est éteint, cela peut signifier qu’il y a une fuite interne dans l’appareil. La pompe de vidange se met alors systématiquement en route pour éviter un débordement d’eau. Mon lave-vaisselle sèche mal Si à la fin du programme il reste de grossières gouttes sur la vaisselle, c’est sans doute parce qu’il n’y avait pas assez de produit de rinçage. Dans ce cas, ajustez le dosage de liquide de rinçage que distribue le lave-vaisselle. Une vaisselle mal séchée s’explique aussi par le fait que le programme sélectionné n’est peut-être pas adapté. Avec les marques de lave-vaisselle comme Bosch, Siemens ou Electrolux, en cas d’utilisation d’un programme court, il n’y a pas d’option de séchage proposée. Les problèmes de mauvais séchage peuvent aussi être causés par la nature de la vaisselle. Le plastique, le téflon et les revêtements anti-adhésifs par exemple ont du mal à sécher, même avec du liquide de rinçage. De surcroît, si en plus un contenant en plastique est placé dans le panier supérieur, les gouttes glissent sur les parois et en tombant, peuvent finir par mouiller la vaisselle du dessous. Veillez aussi à ce que trop de vaisselle ne soit pas entassée dans le lave-vaisselle. Sinon, le lave-vaisselle lavera, rincera et séchera mal. Mon lave-vaisselle laisse des traces J’ai des traces blanches sur mes verres Vous n’avez sans doute pas échappé à la présence de traces blanches sur les verres. Figurez-vous que le sel régénérant est sans doute à la source du problème. Il participe à l’adoucissement de l’eau utilisée pour le lavage de la vaisselle. S’il n’y en a pas assez, vous constaterez un effet poreux et des traces dues au calcaire. S’il y en a trop, ces taches blanches et cet aspect terne seront causés par le sel lui-même. Il y a des traces bleues sur mes verres Vous avez remarqué des traces bleues ou une teinte nacrée sur vos verres ? C’est le résultat d’un excès de liquide de rinçage. Ce trop-plein peut s’expliquer par un mauvais réglage ou éventuellement par une fuite du compartiment à produit. Des traces de rouille apparaissent sur ma vaisselle Des traces de rouille peuvent aussi apparaître. Elles sont consécutives à une ionisation puis à une oxydation. C’est le résultat de l’association de différents matériaux. Typiquement, un couteau en métal mais dont le manche est constitué de bois peut être sujet à ce genre de phénomène. D’autres traces sont présentes sur ma vaisselle Les traces témoignant d’une vaisselle mal lavée peuvent avoir plusieurs origines. Parfois, cela arrive car le programme sélectionné n’est pas adapté à la saleté de la vaisselle : lorsque les plats sont gras, par exemple, il faut envisager le programme intensif pour plus d’efficacité. Dans certains cas, la saleté provient des bras de cyclages, filtres, tamis ou joint de bas de porte qui ne sont pas assez propres. D’où l’importance de vérifier régulièrement la propreté de ces éléments. Dans d’autres cas, la pompe de cyclage n’est pas en mesure d’aspirer assez d’eau ni de délivrer assez de pression. Par conséquent, la vaisselle est mal nettoyée et des traces subsistent après le lavage. Mon lave-vaisselle fuit Un lave-vaisselle qui fuit, c’est la pagaille. Dans le moins pire des cas, une fuite d’eau provenant du bas de porte sera causée par un bras de cyclage bloqué en direction de la porte. Généralement, ce blocage a lieu à cause d’un ustensile mal rangé ou d’un panier mal réglé. Une autre cause de fuite d’eau est le défaut de fermeture de porte. Il arrive que le contact de la porte se fasse mais qu’en réalité elle ne soit pas totalement fermée. Cela se produit si les pieds arrière sont trop hauts par rapport aux pieds avant, si l’appareil est mal encastré (pour les modèles encastrables) ou lorsqu’au fil du temps un jeu s’installe avec la porte. La fuite d’eau peut aussi être la conséquence de la déformation de la contreporte (la partie intérieure de la porte, en aluminium) ou du joint de bas de porte : si ce dernier est déformé, l’étanchéité n’est plus garantie et on se retrouve avec un lave-vaisselle qui coule par la porte. Les fuites d’eau sur lave-vaisselle s’expliquent aussi par des problèmes d’installation ou plus largement d’environnement. On peut s’en rendre compte notamment lorsqu’une fuite d’eau a lieu mais qu’elle n’est pas signalée par l’appareil. C’est par exemple le cas avec un robinet d’arrivée d’eau défectueux, un tuyau de vidange percé ou une canalisation bouchée. Mon lave-vaisselle s’arrête en cours d’utilisation Si votre lave-vaisselle semble s’arrêter en cours de cycle, c’est signe qu’un défaut technique a été détecté. Il peut s’agir d’une fuite, d’un défaut de chauffe ou de toute autre anomalie empêchant au programme de se poursuivre. Il est important de déterminer à quel moment du lavage le lave-vaisselle s’est stoppé. Lorsque le lave-vaisselle s’arrête en début de programme, au bout d’1 ou 2 minutes, c’est possiblement le signe d’un problème d’arrivée d’eau (si le tuyau est pincé par exemple). L’autre cause probable, c’est un problème de vidange. En effet, chaque cycle de lave-vaisselle commence par une vidange qui sert à éliminer les restes d’eau issus d’un précédent lavage. Si la pompe ne parvient pas à vidanger, l’appareil risque de s’arrêter. En principe, votre lave-linge affiche un code erreur au démarrage pour vous alerter de la présence d’un défaut. Mon lave-vaisselle ne chauffe plus Vous remarquez que votre vaisselle est grasse à la fin du cycle : c’est probablement que votre lave-vaisselle ne chauffe plus. Cela peut être la cause d’un niveau d’eau insuffisant (si le robinet d’arrivée d’eau n’est pas entièrement ouvert notamment). Si le niveau cible n’est pas atteint dans le délai imparti, le lave-vaisselle risque de lancer le lavage mais sans faire chauffer l’eau. Avec certaines marques comme Thomson ou Miele, si la pression d’eau délivrée par la pompe de cyclage n’est pas assez importante, la chauffe n’est pas déclenchée. Il peut aussi s’agir d’une panne matérielle : une résistance hors-service ou une sonde non fonctionnelle. Les bras de lavage de mon lave-vaisselle ne tournent pas Généralement, lorsque l’hélice de lavage ne tourne plus, c’est soit parce que sa rotation est obstruée par un objet (couverts, panier) soit parce que le bras gicleur est bouché. En effet, c’est la puissance du jet d’eau qui entraîne le mouvement des bras. Référez-vous à la notice pour avoir le déroulé précis du nettoyage des bras. A moins de posséder un appareil dont les bras sont en inox comme cela est le cas avec les lave-vaisselles Asko, il arrive que les bras en plastique se fendent. De l’eau s’échappe alors et cela se traduit par une puissance moindre pour la rotation des bras et donc, un lave-vaisselle qui ne lave pas bien. Si la pompe de cyclage elle aussi rencontre un problème, l’afflux d’eau sera diminué et les bras tourneront avec moins de force. Dans le même ordre d’idée, si le filtre cylindrique est bouché par des résidus alimentaires, une couche de gras se forme et moins d’eau est aspirée par la pompe. Mon lave-vaisselle ne consomme pas les produits Un lave-vaisselle qui ne consomme pas le produit de lavage, c’est un lave-vaisselle qui ne lave pas bien. Vérifiez tout d’abord si la trappe à produits n’est pas bloquée par des couverts ou ustensiles qui bloqueraient la libération de la tablette de lavage. Sachez que parfois, le film hydrosoluble enveloppant la tablette de lavage se colle dans le fond du compartiment en cas de présence d’eau (cela peut arriver si des gouttes tombent dans le compartiment lors de la décharge d’une vaisselle précédente). Une autre explication est le fait qu’en cas de défaut de chauffe, le produit lavant se dissoudra moins bien avec une eau froide qu’avec une eau chaude, d’où un lave-vaisselle qui ne nettoie pas correctement. Mon lave-vaisselle demande trop de sel Si votre lave-vaisselle demande toujours du sel, c’est peut-être parce que le bouchon est mal fermé et que par conséquent, du sel s’échappe à chaque lavage. En cas d’utilisation d’un sel de lavage de mauvaise qualité, vous pouvez aussi rencontrer des désagréments. Si les cailloux de sel sont trop gros, la dissolution se fait très mal. Un mauvais réglage de la régénération en fonction de la dureté de l’eau peut également amener à ce que votre lave-vaisselle consomme trop de sel. Dans certaines situations, il est possible de dépanner soi-même son lave-vaisselle. Prenez tout de même garde aux consignes de sécurité et veillez à couper le courant ainsi que l’arrivée d’eau avant d’intervenir sur l’appareil. Quand cela s’avère compliqué, faites appel au service après-vente Darty. Nos techniciens experts ont la connaissance pour réparer votre lave-vaisselle, qu’il soit de marque Beko, Candy, Whirlpool ou autre.

Que puis-je faire pour éviter toute déconvenue avec ma caméra de surveillance ?

Quand on possède une ou plusieurs caméras, mieux vaut éviter les pépins qui peuvent priver le domicile d'une surveillance préventive. Voici donc quelques conseils pour parer à une quelconque difficulté. Optimiser la connexion wifi Souvent, des problèmes peuvent être rencontrés à cause du réseau wifi. Pour commencer, penchez-vous sur le placement de votre équipement. Vous vous en doutez, vos caméras doivent être à portée du signal wifi délivré par votre routeur. Mais pour autant, elles ne doivent pas se trouver trop près d’un modem internet sous peine de créer des perturbations. Gardez une distance minimale de 2 mètres environ. Si vous possédez un kit CPL ou un répéteur wifi, il est possible d’y faire transiter le signal wifi pour qu’une caméra éloignée puisse communiquer avec le reste du réseau. L’autre problème qui peut se poser, et qui arrive souvent après un changement de box ou un changement d’opérateur, est l’impossibilité de connecter les caméras au réseau wifi. Ce blocage est fréquemment lié à la bande de fréquence utilisée. L’écrasante majorité des appareils wifi utilise la bande de fréquence 2,4 GHz. Pour simplifier, elle constitue un bon compromis car elle offre une puissance de signal satisfaisante et une grande portée (jusqu’à 100m s’il n’y a pas d’obstacle). La bande de fréquence 5 GHz offre une puissance de signal supérieure (elle est aussi moins "congestionnée" puisque peu d’appareil y sont connectés) mais sa portée est moindre. Le but étant ici de pouvoir connecter des caméras qui seraient dispatchées dans plusieurs pièces de la maison, la plage de fréquences 2,4 GHz est souvent plébiscitée par les fabricants. Dans le même temps, de plus en plus de box et autres routeurs proposent une double connexion 2,4 GHz/5 GHz qui se fait généralement de manière automatique. Si vous rencontrez des difficultés, il faut alors basculer manuellement sur du 2,4 GHz. Les précautions à prendre avec une carte SD ou un support USB Les caméras de surveillance enregistrent – en continu ou non – ce qui se passe chez soi. Afin de pouvoir revisionner l’intégralité de ce qui a été filmé ou seulement les évènements marquants, une carte mémoire est insérée à la caméra ou un disque dur externe est branché à la station de base. Toutefois, si ces périphériques n’ont pas les caractéristiques requises, des problèmes peuvent avoir lieu. Si vous avez déjà visionné des vidéos dont les images étaient saccadées, il est probable que le problème provenait de la carte mémoire. En effet, toutes les cartes mémoire ne se valent pas. Il existe diverses catégorisations en fonction des besoins. Privilégiez les cartes mémoire de classe 10 / U1 / V10 ou plus qui sont des supports adaptés pour les captations vidéo en haute définition. Cela vous garantit un débit d’écriture suffisant qui évitera le phénomène de goulot d’étranglement où certaines frames d’image sont perdues. Attention de ne pas non plus prendre une carte mémoire avec une trop grande capacité (typiquement au-dessus de 128 Go) car elle risque de ne pas être reconnue par l’appareil. Enfin, il faudra prêter attention au formatage du support afin de s’assurer de sa compatibilité. En somme, avec tous les écueils à éviter, il est impératif de vérifier les spécifications communiquées par le fabricant et qui sont propres à votre équipement. Trouver le bon équilibre entre performance, stockage et consommation Les caméras de surveillance sans fil sont pourvues d'une batterie, ce qui implique une bonne gestion afin de jouir d’une autonomie accrue. Si vous possédez un chargeur dédié avec une ou plusieurs batteries de rechange, le problème est vite réglé. En revanche si vous ne possédez qu’une seule batterie, le temps pendant lequel vous la chargez est un temps durant lequel vous n’avez plus de surveillance vidéo. Sachez que le fait de modifier la qualité vidéo a non seulement un impact sur le stockage mais aussi sur l’autonomie de la batterie. Lorsque la caméra filme en moins bonne résolution, la batterie est moins sollicitée. Vous pouvez gérer ce paramètre depuis votre application mobile. Enfin, si jamais vous rencontrez des difficultés pour le visionnage en direct du flux de votre caméra, cela peut être le signe que la batterie est faible. Bon à savoir : Les batteries au lithium se déchargeant plus rapidement lorsqu’il fait froid, pensez à recharger la batterie de votre caméra avant l’hiver. Ce qu’il faut faire en cas de panne avec une caméra Si votre équipement de surveillance est en proie à des problèmes ou à des bugs, tentez d’éteindre puis de relancer le système (caméras et station de base si disponible). Si cela ne suffit pas, réinitialisez la caméra fautive. Souvent un bouton de réinitialisation ou un trou de reset sont présents. Il peut être nécessaire, en fonction des modèles, de rester appuyé plusieurs secondes. Une procédure distincte peut exister pour une réinitialisation aux valeurs d’usine. Cela implique de tout reconfigurer à zéro (connexion au réseau, autorisations d’application, ajout d’assistants vocaux etc.). Consultez la notice pour en connaître les détails. Si votre caméra se trouve en extérieur et que l’image est en partie cachée par des saletés, enlevez la caméra de son support, éteignez-la et commencez par la dépoussiérer. Si nécessaire, utiliser une bombe à air sec en prenant tout de même des précautions afin de ne pas endommager le micro et les haut-parleurs. Ensuite, à l’aide d’un chiffon microfibre, enlevez les corps qui gênent la vision sans trop insister sur la lentille. Si besoin, humidifiez légèrement le chiffon pour enlever plus facilement les saletés. Ensuite, à l’aide d’un autre chiffon microfibre, séchez le tout. Enfin, réinstallez la caméra et mettez-la en marche. Si vous rencontrez d’autres difficultés, faites appel au service après-vente pour que le problème soit traité dans les plus brefs délais.

Trouver le diagnostic d'une panne.

01. Choisir une marque
02. Choisir la catégorie
03. Sélectionner un produit