Les articles

3 articles

Découvrez l'ensemble des articles rédigés par la communauté.

Quelle carte SD choisir pour mon appareil ?

#conseils#stockage#photo#video

Si vous rencontrez des difficultés lors d’enregistrements vidéo depuis un appareil photo, un camescope, un drone ou un smartphone, il se peut que le type de carte mémoire que vous utilisez soit en cause. Car, en plus de vérifier la capacité de la carte SD, il faut se pencher sur ses performances. Voici tout ce qu’il faut savoir pour choisir la bonne carte SD adaptée à votre appareil. Avoir la bonne carte SD est indispensable pour pouvoir filmer, prendre des photos ou stocker des fichiers en toute sérénité. Mais la capacité de la carte mémoire ne fait pas tout ! Il y a d’autres critères à prendre en compte. Il faut savoir qu’il existe différentes sortes de cartes SD : Cartes avec la dénomination "SD" : 2 Go max Cartes avec la dénomination "SDHC" : de 2 Go à 32 Go Cartes avec la dénomination "SDXC" : de 32 Go à plus de 1 To Cela conditionne plus ou moins leurs performances. Elles sont disponibles en formats standard (SD) et en petit format (microSD). Lors de l’achat d’une carte micro SD, un adaptateur au format SD est fourni pour pouvoir lire son contenu depuis un PC. Si ce n’est pas le cas ou si l’ordinateur ne possède pas de fente pour carte SD, il est possible de passer par un lecteur de carte mémoire qui se branche en USB. Bon à savoir : En cas de difficultés, il peut être utile de formater la carte SD en passant d’un format FAT32 à un format exFAT ou inversement. CARTE SD : QUELLE CLASSE CHOISIR ? Toutes les cartes SD ne se valent pas. Elles sont classées en fonction de leurs performances d’écriture. La vitesse d’écriture est tout simplement la vitesse maximale à laquelle des éléments pourront être enregistrés sur la carte (des photos, une vidéo, des fichiers etc.) La vitesse de lecture elle, correspond à la vitesse à laquelle vous allez pouvoir par exemple transférer vos données vers un ordinateur. Les principales classes et leurs débits garantis en écriture : Cartes SD de classe 2 : débit minimum de 2 Mo/s Cartes SD de classe 4 : débit minimum de 4 Mo/s Cartes SD de classe 6 / classe V6 : débit minimum de 6 Mo/s Cartes SD de classe 10 / classe U1 / classe V10 : débit minimum de 10 Mo/s Cartes SD de classe U3 / classe V30 : débit minimum de 30 Mo/s Cartes SD de classe V60 : débit minimum de 60 Mo/s Cartes SD de classe V90 : débit minimum de 90 Mo/s Bon à savoir : Les cartes portant la mention « V » sont spécialement conçues pour la vidéo, ce qui n’empêche pas de les utiliser pour autre chose Mieux vaut tabler sur des cartes SD de classe 6 minimum afin de pouvoir filmer en Full HD (1080p) voire en 4K. Pour filmer à coup sûr en 4K, l’idéal est de choisir une carte SD de classe 10 minimum en vous assurant tout de même que le débit effectif est d'au moins 12,5 Mo/s. QUELLE CARTE SD POUR MON APPAREIL PHOTO ? Il est important de disposer d’une carte mémoire possédant une vitesse d’écriture élevée en fonction de l’utilisation que l’on compte en faire. Une carte SD aux performances trop basses ne pourra pas correctement filmer en très haute définition, entraînant ainsi des problèmes d’enregistrement en 4K. Certains appareils ne fonctionneront tout simplement pas avec des cartes SD pas suffisamment rapides ; vous pourrez aussi rencontrer des messages d’erreur ou constater lors de la lecture de vidéo que des images sont manquantes. Les cartes SD avec des vitesses d’écriture élevées permettent de prendre des clichés en rafale avec des appareils photo reflex. C’est tout à fait normal puisque ces cartes mémoire peuvent emmagasiner plus d’informations d’un coup, ce qui permet d’encaisser un grand nombre d’images dans un court laps de temps, sans flancher. Cette illustration issue de SQP montre bien l’impact de la classe de carte mémoire et donc de la vitesse d’écriture sur une séquence de photos prises en rafale. Sur la carte mémoire la plus performante, l’appareil photo est instantanément prêt pour prendre une nouvelle photo tandis que sur les cartes SD moins avancées, il y a un temps de latence variable avant qu’il soit possible de prendre un nouveau cliché. Et quand on sait qu’une vidéo n’est autre qu’une succession de photographies prises à haute vitesse, on comprend d’autant mieux pourquoi certaines cartes mémoire peuvent rater des images lors d’un enregistrement si elles ne sont pas à la hauteur. Nous vous recommandons d'opter pour une carte SD de catégorie U1 (classe 10) au minimum, si possible en UHS-I voire en UHS-II. Cartes UHS-I : débit maximal de 50 Mo/s (104 Mo/s en lecture) Cartes UHS-II : débit maximal de 156 Mo/s (312 Mo/s en lecture) QUELLE CARTE SD POUR MA GOPRO ? Que vous possédiez une GoPro 7, une GoPro 8 une GoPro 9 ou une GoPro Max, avoir la bonne carte mémoire est primordial pour que vous puissiez revisionner vos sorties sportives. Pour les modèles les plus récents, les cartes SD de catégories U3 ou V30 au minimum sont préconisées. Pour les versions les plus anciennes, une carte de classe 10 peut faire l'affaire. Veillez tout de même à vérifier la compatibilité de votre caméra sur la page dédiée de GoPro. Vous pouvez également estimer la durée moyenne de vidéos que vous pourrez stocker sur votre carte mémoire en fonction de la résolution à l’aide de cette page. QUELLE CARTE MEMOIRE POUR MON DRONE ? Les drones embarquent des caméras qui pour certaines filment en 4K, en 5,4K voire au-delà. Les drones peuvent aussi lier des informations (métadonnées) aux images capturées comme les coordonnées GPS, l’altitude etc. Tout cela nécessite des cartes mémoires efficaces. Dans ce cas, il est conseillé de choisir une carte SD de type V30 qui permet des débits suffisants pour avoir une image fluide en 4K. En revanche, si votre drone vous permet de filmer en 8K, il faudra impérativement un carte mémoire de catégorie V60 au minimum. Consultez les nouvelles règles en vigueur en matière de vol de drone (2021) QUELLE CARTE SD POUR MA NINTENDO SWITCH OU NINTENDO SWITCH LITE ? Nintendo propose sa carte SD officielle pour décupler la capacité de stockage de la Switch qui n’est que de 32 Go. Mais n’importe quelle carte SD possédant les bonnes caractéristiques peut faire l’affaire. Dans ce cas, il faut choisir une carte microSDHC (pour avoir jusqu’à 32 Go de stockage supplémentaire) ou une carte microSDXC (pour étendre la mémoire de 32 Go à 2 To) de type UHS-I. Plus la mémoire de stockage sera grande, plus vous pourrez y installer de jeux et y stocker des médias sans avoir besoin de faire le ménage sur la carte. Bon à savoir : une fois utilisée pour cet usage, vous ne pourrez pas vous servir de cette carte SD pour autre chose. QUELLE CARTE SD POUR MON TELEPHONE ? De plus en plus de smartphones font l’impasse sur la fente où glisser une carte micro SD. Cela s’explique par le fait qu’au fil des années, la mémoire interne de nos téléphones s’est améliorée. Alors qu’il y a 10 ans les meilleurs mobiles possédaient 16 Go de stockage ; désormais l’immense majorité des smartphones dispose d’au moins 64 Go, si ce n’est plus. De telles capacités permettent de télécharger plus d’applications mais aussi de stocker plus de photos, vidéos ou musiques. Sans oublier qu’il y a le cloud qui permet aussi de stocker des fichiers ailleurs que sur la mémoire du téléphone. Pour les modèles qui disposent néanmoins d’une bonne capacité de stockage et qui conservent une fente microSD, comme le Xiaomi Mi 11 256 Go, le choix se fera en fonction de la taille mais aussi de la vitesse de la carte. Comme ce téléphone, d’autres donnent la possibilité de filmer en 4K. Or, comme vous le savez à présent, pour filmer en 4K, mieux vaut se tourner vers des cartes mémoire de classe 10/U1 au moins. Si au contraire vous possédez un téléphone avec un faible capacité de mémoire et que ce dernier ne filme qu’au maximum en Full HD (1080p), alors vous pouvez choisir une carte microSD de classe 4 ou de classe 6. Cela marche aussi avec les tablettes car elles sont peu nombreuses à filmer en 4K. Bon à savoir : Depuis Android 11, il est possible de tourner une vidéo avec une taille maximale de 10 Go (contre 4 Go max auparavant) QUELQUES PRECAUTIONS A PRENDRE Vérifiez la taille maximale de carte mémoire supportée par votre appareil pour choisir une carte correspondante Les cartes les plus récentes (type SDXC) peuvent ne pas être reconnues sur les appareils les plus anciens. En revanche les cartes les plus anciennes sont généralement reconnues par tous les appareils mais si elle ne sont pas assez performantes, elles risquent de ne pas pouvoir enregistrer de données Sur une carte SD, pensez à la déverrouiller en glissant le loquet vers le haut Attention, le format FAT 32 limite la taille maximale d'un fichier à 4 Go

Comment formater une clé USB

#usb#formatage#astuces#informatique#stockage

Que ce soit avec une clé USB ou un disque dur, il peut être, dans certains cas, nécessaire d’effectuer un formatage. Il s’agit alors de purement et simplement effacer tout ce qu’il y a sur l’espace de stockage et le préparer pour une utilisation donnée. A travers cet article, vous allez apprendre comment formater une clé USB et d’autres infos qui vous seront utiles au quotidien. Formater un appareil ou un dispositif consiste à en effacer toutes les données. C’est donc une action à effectuer avec précaution car la perte des données est irréversible. POURQUOI FORMATER UNE CLE USB Il peut s’avérer utile de formater une clé USB dans différentes situations. Par exemple, à force d’ajouter des fichiers puis de les supprimer, vous finirez par constater que votre espace de stockage apparaît comme rempli alors qu’il y a peu d’éléments présents dessus. Cela est dû aux fichiers caches et aux fichiers résiduels qui, à la manière des poussières cachées dans les recoins difficiles d’accès, subsistent au passage de l’aspirateur. Il existe des logiciels permettant de se débarrasser de ces fichiers mais le plus simple reste sans doute de formater le dispositif de stockage. Cela sera une sorte de nouveau départ car toutes vos données seront effacées, y compris les fichiers qui gaspillent inutilement de la place. Il peut aussi être nécessaire de formater un dispositif USB quand il est destiné à un usage déterminé. C’est par exemple le cas lorsque l’on change le disque dur d’une PS4 ou que l’on se sert d’une clé USB pour installer la mise à jour d’une barre de son ou réinstaller le système d’un téléviseur. L’idée est de dédier l’intégralité de l’espace disponible à un seul fichier ou groupe de fichiers. Par conséquent, on ne peut plus y stocker d’autres fichiers, comme quand malgré l’espace restant, on ne pouvait pas mettre autre chose sur un CD gravé. QUELS SONT LES DIFFERENTS FORMATS DE CLE USB Un dispositif USB peut être formaté de différentes manières. Parmi les formats les plus répandus, on trouve : Le FAT32 Le NTFS L’ex-FAT Le FAT32 est le format universel. Il est compatible avec pratiquement tous les appareils. Il est utilisé pour mettre à jour des appareils comme des téléviseurs, des robots cuiseurs ou des barres de son quand il n’est pas possible d’effectuer une mise à jour en wifi. Ce format possède néanmoins un inconvénient : quelle que soit la mémoire disponible, un fichier ne peut pas excéder 4 Go. Le format NTFS est plus avancé que le format FAT 32 mis au point par Microsoft. Avec, on peut stocker des fichiers de grande taille, même supérieurs à 4 Go. Il est surtout utilisé sur disques durs internes pour installer Windows. Les unités de stockage en NTFS sont lisibles mais pas modifiables sous MacOS. Le format exFAT est le meilleur des deux mondes. Il est totalement compatible avec les PC Windows et les ordinateurs Mac et permet de stocker de gros fichiers. Il est parfaitement adapté aux périphériques USB volatiles (clef USB, disque dur externe) car il permet une exécution plus rapide qui se fera d’autant plus ressentir sur les disques durs SSD. Nos conseils : Ayez plusieurs clés USB à disposition (une pour le bureau, une pour les fichiers persos …). Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier permet de mieux s’organiser et surtout d’éviter de perdre inévitablement toutes sortes de documents en cas de défaillance ou de perte de la clé USB. Vous pouvez également formater vos clefs USB en fonction de leur utilisation. Les clés de faible capacité (par exemple 4 Go) pourront être formatées en FAT32 si elles sont surtout destinées à stocker des fichiers texte ou des présentations PowerPoint. Le NTFS conviendra aux disques durs classiques mais il faudra penser de temps à autres à les défragmenter. Enfin, le exFAT est à privilégier si vous comptez stocker de gros fichiers, des vidéos (partez au minimum sur du 16 Go voire 32 Go ou plus) ou que vous êtes susceptible d’utiliser votre dispositif de stockage sous Windows et Mac. C’est le format qui convient aussi aux disques durs externes. Enfin, pensez également à disposer d’une sauvegarde d’urgence de vos fichiers les plus importants. Il s’agit de ceux auxquels vous accordez une forte valeur sentimentale (comme les photos de vacances) ou que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre (des documents de travail par exemple). Bon à savoir : si une clé USB est équipée d’une diode et que celle-ci clignote, c’est qu’une opération est en cours (transfert de données …) COMMENT FORMATER UNE CLE USB AVEC WINDOWS Il est très facile de formater une clé USB ou un disque dur sur Windows. Commencez par brancher votre périphérique USB à l’ordinateur Une fenêtre s’ouvre sur le contenu du disque dur ou de la clé USB. Dans le menu latéral situé sur le côté gauche, cliquez sur "Ce PC". Si la fenêtre ne s’ouvre pas automatiquement, accédez à l’explorateur de fichiers et cliquez sur "Ce PC". Faites un clic droit sur votre périphérique et choisissez « Formater » Choisissez votre format de formatage et le nom que vous souhaitez attribuer à votre périphérique. Vous pouvez laisser la case "Formatage rapide" cochée Validez Et voilà, vous avez formaté votre clé USB ! Bon à savoir : Si en branchant votre clé USB il vous est proposé d’analyser et de réparer votre périphérique, faites-le, cela ne dure généralement que quelques secondes. FORMATER UNE CLE USB SUR MAC Pour formater une clé USB depuis un ordinateur sous MacOS, la manipulation est la même quelle que soit la version que vous possédez (High Sierra, Mojave, Catalina, ou Big Sur). Branchez votre clé USB au Mac Accédez au "Launchpad" qui rassemble toutes vos applications Cliquez sur "Autre" Cliquez ensuite sur "Utilitaire de disque" Une fois la fenêtre de l’utilitaire ouverte, choisissez votre clé USB dans le menu à gauche Cliquez sur "Effacer" Dans la nouvelle fenêtre qui s’ouvre, renseignez le nom que vous souhaitez donner à la clé USB et choisissez le format de votre choix Cliquez sur "Effacer" Votre clé USB est à présent formatée et prête pour utilisation. LES DIFFERENTES GENERATIONS Vous l’avez peut-être remarqué mais un numéro est souvent inscrit dans les caractéristiques d’un disque dur ou d’une clé USB. Ce numéro correspond à la génération du périphérique USB et donne ainsi des informations sur les performances. USB 2.0 : désormais rare à la vente, puisqu’elle date de l’année 2000, cette norme offre un débit théorique de 480 Mbits/s en transfert de données. Elle permet un rechargement d’appoint sur de petits appareils. USB.3.0/3.1/3.2 : ces générations plus récentes offres des débits théoriques en transfert de données de 5 Gbits/s à 20 Gbits/s. Là, il est possible d’alimenter en électricité des appareils plus gros. USB-A, USB-B, USB-C … QUELLES DIFFERENCES ? Vous l’avez sans doute remarqué, il existe plusieurs appellations pour les périphériques USB. Pour simplifier, l’USB-A est le plus fréquent, l’USB-B a des utilisations spécifiques et l’USB type C est le plus récent. L’USB-A est le connecteur USB le plus commun de nos jours. Il est facilement reconnaissable et existe à la fois en mâle (à brancher) et en femelle (pour recevoir un périphérique). L’USB-A se décline aussi en mini-USB (sur certains appareils photos par exemple) et en micro-USB (utilisé sur les smartphones). L’USB-B est surtout utilisé pour connecter une imprimante à un PC. D’ailleurs, il s’agit ne s’agit que de l’extrémité se branchant du côté de l’imprimante qui est en USB-B, l’autre extrémité étant en USB-A. Le dernier né est l’USB-C qui est désormais de plus en plus répandu. On le retrouve surtout sur les smartphones, tablettes et ordinateurs hauts de gamme, bien que cette connectique se démocratise de plus en plus sur toutes sortes de segments. Son principal atout est qu’on peut le brancher dans n’importe quel sens (chose qu’on ne peut pas faire avec les autres USB qui possèdent tous un sens d’insertion) pour ne plus se prendre la tête. Il est également plus plat, ce qui permet de gagner en finesse sur nos téléphones et nos ordinateurs. Autre avantage, il est très polyvalent. Les câbles USB-C permettent la charge rapide sur les téléphones et les écouteurs sans fil. Sur les moniteurs compatibles, ils peuvent envoyer de l’image et du son depuis le PC vers l’écran tout en rechargeant le PC grâce à l’écran qui est branché sur secteur. A noter que la connectique Thunderbolt 3, que l’on retrouve fréquemment sur les nouveaux Mac et certains PC Windows, est également de l’USB-C mais avec de plus grandes capacités.

Comment changer le disque dur de ma PS4 ?

#playstation#changement#disque#stockage

Comme beaucoup d'appareils électroniques, la PS4 possède un espace de stockage interne. Il arrive malheureusement qu’une défaillance ait lieu ou que vous ayez besoin d’étendre votre espace de stockage. Voici un tutoriel en 4 étapes qui vous guidera pas à pas dans le changement du disque dur de votre Playstation afin de jouer sans limites. POURQUOI CHANGER LE DISQUE DUR DE MA PS4 ? Si vous aimez beaucoup les jeux vidéo, vous allez en installer beaucoup. Que vous vous les procuriez sous formes physique ou digitale, ces jeux vont occuper de la place sur le disque interne de votre Playstation. En fonction de la capacité du disque dur interne de votre console (500 Go, 1 To), vous vous retrouverez plus ou moins rapidement à court d’espace de stockage. En général, la taille d’un jeu oscille entre 15 Go et 40 Go. Il existe néanmoins des exceptions. Un jeu comme Red Dead Redemption 2 pèse plus de 100 Go, ce qui est assez conséquent. Quand on ajoute à cela les mises à jour la place qu’occupe les jeux sur la console augmente. Sans oublier qu’il y a l’espace réservé au système ainsi que les applications et les autres jeux que vous avez installé. Si faire du tri dans vos jeux vous paraît impensable, alors vous devriez songer à augmenter la capacité du disque dur de votre PS4. Outre la nécessité d’augmenter de stockage, vous pouvez malheureusement rencontrer un dysfonctionnement majeur de la console qui nécessite un changement de disque dur. Cela est par exemple le cas si vous êtes confronté à un code d’erreur "CE-34335-8" ou à une erreur "CE-34878-0" que vous n’auriez pas réussi à solutionner même après un redémarrage et une réinitialisation. Bon à savoir : Une fois que vous acquérez un jeu depuis le Playstation Store, même si vous le supprimez de votre console, vous pouvez de nouveau le télécharger à tout moment et retrouver votre progression dans le jeu. Avant toute chose, sachez que le changement du disque dur n’affectera pas la garantie de votre Playstation 4. En effet, il s’agit d’une manipulation que Sony ne compte pas comme portant atteinte à la console car il n'y a pas lieu d'ouvrir la PS4 à proprement parler mais d'ouvrir une trappe. Pour pouvoir correctement changer le disque dur de la PS4, il faut au préalable identifier quel type de châssis vous possédez. En effet, la PlayStation 4 se décline en 5 modèles pour les 3 générations (PS4, PS4 Slim, PS4 Pro). En fonction de la version que vous possédez, la procédure de changement du disque dur ne sera pas la même. QUEL EST LE TYPE DE CHASSIS DE MA PS4 ? Le type de châssis d’une Playstation est inscrit sur la boîte de la PS4 mais aussi sur le châssis. Cette référence se décline sous la forme "CUH-XXXX". Certains modèles partagent le même châssis. Châssis CUH-1XXX : PS4 "Fat" 500 Go Châssis CUH-11XX : PS4 "Fat" 500 Go / PS4 "Fat" 1 To Châssis CUH-12XX : PS4 "Fat" 500 Go / PS4 "Fat" 1 To Châssis CUH-2XXX : PS4 Slim 500 Go / PS4 Slim 1 To Châssis CUH-7XXX : PS4 Pro Pour identifier le châssis de votre PS4, il suffit de regarder sur le carton d’emballage ou sur la console elle-même. QUEL MATERIEL POUR CHANGER LE DISQUE DUR DE MA PS4 ? Changer le disque dur de la PS4 s’avère être une opération simple et accessible. Voici ce qu’il faut : Un tournevis cruciforme Un disque dur grande capacité (1 To ou 2 To) de 2,5 pouces avec une épaisseur inférieure à 9,5 mm Une clé USB (minimum 1 Go) Un PC avec une connexion à internet Pour toute intervention, placez votre console sur une surface plane et dans une pièce suffisamment éclairée. PREMIERE ETAPE : SAUVEGARDER VOS DONNEES Cette étape est capitale car elle vous permettra de reprendre votre progression dans vos jeux. Pour la sauvegarde, 2 solutions s’offrent à vous. Passer par Playstation Cloud (si vous avez un abonnement PlayStation Plus) pour que votre progression soit sauvegardée Faire une copie de votre Playstation sur un support externe (un autre disque dur) DEUXIEME ETAPE : DEMONTER LA PS4 Pour le démontage de la Playstation 4, il est nécessaire de s’équiper d’un tournevis. Le reste de l’opération diffère en fonction du modèle de châssis de votre console. Avant toute manipulation, éteignez votre Playstation et débranchez le cordon d’alimentation. Modèle CUH-7000 Sur les PS4 équipées d’un châssis CUH-7000 (PS4 Pro), voici la procédure de démontage : Posez votre console de manière à avoir la face inférieure vers le haut Identifiez l’emplacement du cache en plastique. Il se trouve à côté des connectiques Tirez sur le cache Dévissez la vis centrale Tirez délicatement sur la baie du disque dur à l’aide des petites poignées présentes Dévissez à présent les 4 vis latérales présentes sur le support de fixation Retirez le disque dur d’origine et remplacez-le par le nouveau disque dur Remontez le tout en suivant ces instructions dans l’ordre inverse Modèle CUH-2015 Si vous possédez une PS4 équipée d’un châssis CUH-2015 (PS4 Slim), voici comment faire : Identifiez l’emplacement du cache plastique à l’arrière de la console Faites glisser le cache vers l’extérieur Munissez-vous d’un tournevis et dévissez la vis centrale Tirez sur la baie du disque dur à l’aide de la poignée Retirez les 4 vis latérales de la baie de fixation Remplacez le disque dur Remontez le tout en suivant les étapes dans l’ordre inverse Modèle CUH-1200 Voici comment s’effectue le changement d’une PS4 possédant un châssis CUH-1200 (PS4 1ère génération) Retirez le capot (la partie la plus étroite) en le tirant vers l’extérieur Dévissez la vis centrale Tirez sur la baie du disque dur afin de l’extraire Dévissez les 4 vis latérales de la baie du disque dur Retirez le disque d’origine et remplacez-le par le nouveau Remontez le tout en procédant dans l’ordre inverse Modèles CUH-1000 & CUH-1110 Pour les PS4 avec châssis CUH-1000 ou CUH-1110 (PS4 première génération) voici comment se déroule le changement de disque : Faites coulisser le capot vers l’extérieur afin de le retirer Dévissez la vis se trouvant sur le côté gauche de la partie métallique Extrayez la baie du disque dur Dévissez les 4 vis latérales Procédez au remplacement de disque dur Suivez les étapes dans l’ordre inverse pour remonter le tout TROISIEME ETAPE : REINSTALLER LE LOGICIEL DE LA PS4 Téléchargez le système d’exploitation de la PS4 en vous rendant sur le site de Sony. Veillez à bien télécharger le fichier de réinstallation PS4 et non pas un fichier de mise à jour. Branchez votre clé USB à votre ordinateur et formatez-la formatée en FAT32. Pour ce faire, accédez à l’explorateur de fichiers et cliquez sur "Ce PC". Dans la liste, identifiez la clé USB puis faites un clic droit et sélectionnez "Formater". Dans la fenêtre qui s’ouvre, vérifiez que le format "FAT 32" soit sélectionné dans le volet "Système de fichier". Lancez ensuite le formatage. Une fois l’opération terminée, créez un dossier intitulé "PS4" sur la clé USB vierge. Dans le dossier que vous venez de créer, il vous faudra créer un nouveau dossier que vous nommerez "UPDATE". Déplacez à présent le fichier que vous avez téléchargé depuis le site de Sony vers le dossier "UPDATE". Vérifiez que le nom du fichier d’installation est bien "PS4UPDATE.PUP". Si tel n’est pas le cas, faites les modifications nécessaires. Important : Les majuscules doivent impérativement être respectées dans la nomenclature des dossiers et du fichier Éjectez votre périphérique USB en toute sécurité et branchez-le à la PS4. Allumez votre PlayStation en restant appuyé sur le bouton d’alimentation jusqu’à ce que vous entendiez un deuxième bip pour accéder au Mode sans échec. Descendez jusqu’au 7e choix intitulé "Réinitialiser la PS4 (réinstaller le logiciel système)". Sélectionnez l’option "Mettre à jour depuis le périphérique de stockage USB" puis OK. Il ne vous reste plus qu’à rallumer votre console, à la paramétrer selon vos envies et à réinstaller vos données que vous aviez sauvegardée depuis PlayStation Cloud ou depuis un dispositif de stockage externe. En savoir plus sur comment formater une clé USB Comme vous pouvez le constater, changer son disque dur est très simple. Dites-nous dans les commentaires combien de temps cette opération vous a pris.

Trouvez votre diagnostic de panne en 3 étapes.

01. Choisir une marque
02. Choisir la catégorie
03. Sélectionner un produit